La vibration est un phénomène physique oscillatoire d’un corps en mouvement autour de sa position d’équilibre. Parmi les mouvements mécaniques les plus variés, il existe des mouvements qui se répètent : le mouvement d'une balançoire, le mouvement alternatif des pistons d'un moteur à explosion.

 Aussi, les ailes d’un moustique vibrent à une cadence de 100 battements par seconde et produisent un son audible. Après un Tremblement de terre, celle-ci continue à vibrer à raison d'une oscillation par heure. Le corps humain est le lieu de plusieurs phénomènes de vibrations : le cœur bat, les poumons oscillent, on tremble lorsqu'on a froid, et on ne peut entendre ni parler que grâce aux vibrations du tympan et des larynges. Tous ces mouvements ont un trait commun : une répétition du mouvement sur un cycle. Un mouvement périodique particulièrement intéressant dans le domaine de la mécanique est celui d'un objet qui se déplace à partir de sa position d'équilibre et y revient en effectuant un mouvement de va-et-vient par rapport à cette position.

Ce type de mouvement périodique se nomme oscillation ou mouvement oscillatoire. Les oscillations d'une masse reliée à un ressort, le mouvement d'un pendule ou les vibrations d'un instrument à corde sont des exemples de mouvements oscillatoires.

Il est à noter que les vibrations peuvent représenter un risque pour la santé des salariés. On distingue deux modes d’exposition : les vibrations transmises à l’ensemble du corps, notamment lors de la conduite d’engins, et les vibrations transmises aux membres supérieurs, lors de l’utilisation de machines portatives.

En général les corps n'oscillent pas entre des limites précises à cause des forces de frictions qui dissipent l'énergie du mouvement. On ne peut pas donc éliminer la friction des mouvement périodiques mais on peut enlever son effet d'amortissement en introduisant une force extérieure (une énergie compensatrice).

Ce  cours est destiné aux étudiant M1 physique medical ,La gestion du risque radiologique s’appuie, en matière réglementaire, sur un ensemble de procédures qui ont pour objectif de maintenir globalement les expositions de toute nature aussi bas qu’il est raisonnablement possible compte tenu des contraintes économiques et sociales. En adoptant ces procédures de contrôle réglementaire, les autorités compétentes s’obligent par-là même à examiner la justification des pratiques, en vertu du principe selon lequel une pratique ne peut être autorisée que si son introduction produit un bénéfice net.


C'est le texte qui sera affiché avec le titre du cours.